mardi 10 décembre 2013

Le déni et le syndrome de Diafoirus..


Le déni loufoque et sidérant. Il touche tous les groupes sociaux dysfonctionnants totalitaristes, familles et nations, et sont pour les victimes une plaie qui peut les rendre "folles", surtout lorsqu'il s'agit d'enfants : si tout le monde me dit que cette pomme devant moi est une citrouille, c'est forcément moi qui dois être hallucinée. Le même phénomène touche par exemple les nazis, Hitler et ses séides lorsqu'ils promeuvent avec un bel ensemble comme l'idéal de la race, le seul vrai homme.. le bel aryen grand blond aux yeux bleus.. c'est à dire l'inverse de ce qu'ils étaient tous -y compris Goebbels chef du programme de liquidation des infirmes.. qui ÉTAIT PIED BOT* !! sans que personne ne s'émeuve du burlesque de ces professions de foi passionnées et délirantes. Souvent un parent, devant un père agresseur sexuel de ses ou d'un enfant (dont il n'a pas pu ne pas être témoin) agit de même, déniant le fait et clamant haut et fort la parfaite moralité du criminel.. contre sa victime, une perturbée -voire dévergondée y compris lorsqu'elle a six ans.- Ici, les psy sont peu concernés (mais ils le sont tout de même parfois, cf "family life") lorsqu'ils prennent pour argent comptant (c'est le cas de le dire) les propos des parents contre un enfant sans vérification (ce qui du reste dans la psy trad n'est pas leur rôle.)



_____________________________________________________________________________

L'INVERSE, LE SYNDROME DE DIAFOIRUS




L'inverse : le réel transformé, interprété et romancé sans souci de vraisemblance faute d'explications médicales (d'un problème psy réel) afin de ne pas rester sec. Ici, la mère et la fille étant survenues en moto, la psy réprobatrice supposa illico que la cause de la maladie de l'enfant était le saphisme de sa mère!! Femme + moto = homo, forcément! C'est le syndrome de Diafoirus ("voilà pourquoi votre fille est muette") qui cette fois touche directement les psy et fait des ravages, prétendant découvrir (voire soigner) un "problème" qui n'en est pas un (et en le cas qui n'existe pas)... en laissant de côté celui, plus difficile à résoudre, qui existe et qui va s'aggraver.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire